Travailler sur le Web est un « vrai » métier !

Publié par Agnes b 62 le

Travailler sur le Web

Une seule fois dans votre vie, vous est-il venu à l’esprit de proposer au paysan du coin d’aller garder son troupeau de vaches ? Pour certains d’entre vous, rares je présume, la réponse peut être oui… Mais vous êtes peu nombreux, reconnaissez-le. C’est pour cela que je dis que travailler sur le web est un véritable métier, avec ses compétences.

Chacun son métier et les vaches seront bien gardées

Cette sentence est tirée d’une fable de Jean-Pierre Claris de Florian, auteur dramatique, romancier, poète et fabuliste du 18e siècle. Dans Le vacher et le garde-chasse, le jeune Colin va à la chasse parce que le garde-chasse est fatigué ; en échange, il lui confie la garde des vaches de son père. Mais quand il revient, il constate que le garde-chasse s’est endormi, Colin a de son côté blessé son chien et les vaches ont disparu. D’où la moralité : « Chacun son métier, les vaches seront bien gardées » !

Vous ne pouvez pas vous imaginer le nombre de fois où j’ai entendu, tout au long de ma vie professionnelle, un néophyte s’enorgueillir de pouvoir accomplir mon métier sans y avoir été formé.

Cela a commencé par le recrutement quand j’étais chasseuse de têtes « Pfou ! Recruter, c’est drôlement simple ! » ; puis le coaching « Pfou ! Je coache mes équipes, le doigt dans le nez ! » ; cela continue avec le digital… « Pfou ! Moi, mon site Web, je l’ai créé en deux temps, trois mouvements ! »

Un exemple de ce qu’un professionnel du Web peut entendre ?

Hier, j’ai eu en ligne une entrepreneuse qui se disait experte dans le secteur… bancaire ! Comme elle avait œuvré également dans le métier de la communication (gros mot très vague et horrible fourre-tout !), elle prétendait tout savoir du Web…

Sauf qu’elle a tout fait à l’envers ! Elle voulait un courriel au nom de son entreprise… Plutôt que de demander de l’aide à un professionnel, lequel lui aurait conseillé d’acheter un nom de domaine, tout bêtement, elle a préféré tomber dans les mailles d’un mastodonte US. Elle a donc passé (ou perdu ?) du temps à créer un site, dont elle prétend n’avoir nul besoin, ayant déjà « pléthore de clients », au point de ne pas avoir conçu de page « contact ».

Mais, manque de chance, la plateforme où elle a créé le site ne l’héberge pas et conseille d’aller chez un hébergeur. Elle ne comprend rien au vocabulaire et aux explications données pour réaliser l’opération. Pourtant, elle est professionnelle de la communication, répète-t-elle… Et autour d’elle, les gens ont beau être surdiplômés, bla-bla-bla, ils sont incapables de l’aider…

Créer un site Web est un vrai métier

Je dois le reconnaître, avant d’en prendre conscience, j’ai dû en créer deux ou trois ; ce n’était pas encore mon métier et j’avais la crédulité de la novice qui ne va pas, « en plus », payer pour quelque chose qui est si simple à faire…

Sauf qu’à cette époque, personne ne visitait jamais, ne serait-ce qu’une fraction de seconde, ce maudit site Web.

Je me suis reconvertie, j’ai appris et me suis formée. Et aujourd’hui comme hier, quand le résultat demandé dépasse mes compétences, je fais preuve d’humilité et de clairvoyance en passant le flambeau à plus expert que moi. Eh ! Oui, ma voiture, je la fais réviser chez un garagiste ! Et les vaches, je les laisse aux bons soins du paysan qui les connaît sur le bout des doigts.

Quand un entrepreneur m’assure qu’il a créé un site génial, je prends d’abord sur moi ; je respire un grand coup, puis je lui pose quelques questions ciblées non dépourvues d’une certaine perversité ; enfin, je lui propose une analyse détaillée lui présentant les principaux axes d’amélioration dudit site Web.

Rédiger des contenus pour un site est un vrai métier

Là encore, malgré mon amour des mots, la publication de plusieurs ouvrages, j’ai très vite pris conscience que rédiger pour le Web n’avait rien à voir avec l’écriture de romans, de nouvelles, d’essais.

Au moins, mon style et mon sens de l’orthographe et de la grammaire étaient acquis. Mais, peaufiner les mots clés, le référencement naturel, la titrisation, concevoir un article de blog dans les règles de l’art ou rédiger une newsletter pour un client, là encore, cela demande une connaissance des usages.

Google a besoin qu’ils soient respectés pour que ses algorithmes les repèrent et différencie votre prose dans l’affichage de ses résultats.

Gérer et animer des réseaux sociaux est un vrai métier

Voilà encore un champ de la communication de tout entrepreneur où, hélas, on voit tout et n’importe quoi.

Il y a le restaurateur qui vous montre, quotidiennement, voire plusieurs fois par jour, le plat qu’il vous propose… Ou le fleuriste qui vous inonde de ses compositions florales… Sans oublier l’artisan qui communique dès qu’il termine un chantier. Ces idées sont excellentes, sauf si elles n’ont aucune alternative.

Trop souvent, le post sera mis tel quel, sans texte pour l’accompagner ni lien pour le prolonger, vers votre site Internet, par exemple ! Les émoticônes seront trop nombreuses ou inexistantes, le ton trop intrusif, pas assez social. Quant à l’orthographe… Pourtant, les outils existent pour réduire au maximum les fautes, lesquelles ne sont pas nécessairement d’inattention.

Car Facebook est un réseau avant tout qui réunit les individus sur le plan personnel. C’est dans un second temps que les entrepreneurs se sont emparés de l’outil. Et dans le même temps, un professionnel ne doit pas mélanger ses vies personnelle et professionnelle… Surtout sur Linkedin !

Bref, c’est compliqué et prodigieusement chronophage… Sauf si vous n’avez que cela à faire !

Faire mon métier et le faire bien

Jamais je ne tenterai d’accomplir le vôtre, pour lequel je serai peut-être douée si jamais je m’y formais.

Je ne suis pas photographe et ne prétends pas vous fournir les clichés nécessaires à vos sites Web, newsletters ou articles de blog. N’étant pas davantage marketeuse, je ne vous fournirai jamais une analyse détaillée de vos contenus. Je ne suis pas commerciale et ne vous vendrai pas un service que je ne saurai vous rendre. Des professionnels qui excellent dans ces domaines gravitent dans mon réseau et je vous les recommanderai avec grand plaisir.

Sans conteste, je fais mienne cette morale « Chacun son métier, les vaches seront bien gardées » 😊🐮🐄

A bientôt !

Agnès Boucher, Création Site Web & Rédaction Web / Formation Stratégie Digitale

N’hésitez pas à visiter mon site auteure !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.